festival_edited.jpg

PROGRAMME

2022

 
85019504_527554408112018_775014177550683

CAFÉ DÉBAT

Vendredi 25 mars 20h à la MJC de Palaiseau, repas à 19h

Ce temps d'échange reviendra sur l'aventure de ce festival, des raisons de sa naissance, aux enjeux qu'il soulève.

Après dix-sept années d'existence notre "Café-débats à Palaiseau"  compte plus de 650 affiliés dont 112 adhérents. Nous décidons des thèmes avec le souci de partir de questions sociales, sources d'éventuels questionnements  politiques, sociaux, philosophiques, artistiques. Nous nous définissons comme un Café citoyen, se référant à la notion pleinement d'éducation populaire. dans le choix fait, dès le début, de tenir nos débats dans un véritable café-restaurant. Ce choix, effectué pour des raisons de convivialité, de conception du débat, de "non institutionnalisation" de celui-ci, s'est avéré pertinent, et source de belles convivialités. Il nous assure des débats très décontractés et néanmoins sérieux, contradictoires s'il en est.

Capture d’écran 2022-01-31 à 08.58.42.png

GOUPIL (THÉÂTRE / LANGUE DES SIGNES)

Lundi 11 avril à la MJC de Palaiseau séances à 10h et 14h30

Spectacle jeune public, à partir de 6 ans, où se mêlent théâtre, musique, mime et langue des signes.

Dans une réécriture singulière et pleine d’humour du célèbre roman de Renart, Samivel nous propose de redécouvrir les aventures du rusé Renart, toujours à l’affût d’un bon coup pour ridiculiser son oncle affamé le loup Ysengrin, un loup très fort mais pas très clairvoyant.

Dans un dispositif scénique épuré, le récit nous est donné à voir et à entendre par un quatuor, comme quatre instrumentistes : un conteur, deux comédiennes-mimes-signeuses en LSF (Langue des signes française) et un musicien.

Les comédiennes jonglent avec les métamorphoses et se muent à vue en loup affamé, en renard facétieux, en poussin désinvolte, en moineau anglais ou en fourmi pressée.


Comme la bande son d’un film, les deux espaces sonores, l’un musical, l’autre conté, viennent compléter et se mêler avec une parfaite synchronisation à la proposition mimée et chorégraphiée des mains, des visage et des corps.

percujam%252520docu_edited_edited_edited.jpg

FILM DOCUMENTAIRE

Lundi 11 avril 20h15 au cinépal'

Projection du film Percujam au Cinepal', en présence du réalisateur Alain Miro, précédé d'une performance de la Cie ANQA.
Percujam est un groupe de musique unique, composé de jeunes adultes autistes et de leurs éducateurs. Artistes de génie, ils sillonnent les scènes françaises et étrangères avec un répertoire entrainant, aux textes poétiques et militants. Un monde à découvrir, où travail, humanisme et humour riment avec musique.

Dancer_avec_nos_Différences_MJC_expo_5_

EXPOSITION PHOTOS

Vernissage  de l'exposition photos de S.Guichard. MJC de Palaiseau, Samedi 16 avril 17 avril à 16h30. expo du 4 au 29 avril

Cette exposition du photographe Serge Guichard retrace l'ensemble des rencontre danse réalisées entre les élèves du collège Charles Péguy,  l'IMPro Lecherbonnier et les adultes de l'ESAT La Cardon.

Le livre photographique de l'édition 2018, sera également mis à disposition. l'ensemble des profits reviendra à l'association Go Emilie and CO handis et capables.

Festival_dansons_avec_nos_différences_15

SCÈNE OUVERTE

14h au théâtre des trois vallée MJC Palaiseau. Entrée

Lors de cet événement de nombreuses structures seront invités à présenter leurs créations :
- Le collège C.Péguy, l'IMPRO Lecherbonnier et l'ESAT La Cardon présenteront 2 créations chorégraphiques

- L'école de danse des RIDC (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine) présentera 3 quatuors sur une musique de ....

- Les élèves de danse contemporaine du Conservatoire de Palaiseau interpréteront leur propre création : un solo, un duo et un Trio.

*Les participants du collège de l'IMPRO et de l'ESAT, sont issus des ateliers mélangés de danse contact et danse contemporaine, menés par les Cie Anqa & Wazo.

131898511_3544308525605474_269356489787182788_n_edited.png

TAKAMASHI

Samedi 16 avril 18h théâtre des trois vallée (MJC Palaiseau)


Takamashi L’homme augmenté – You are not a gadget ?

Cette pièce aborde la question de l’homme réparé, l’homme augmenté

Entre fiction et réalité, six danseurs aux particularités physiques et sensorielles diverses inventent des rituels. Ils s'emparent de matériel orthopédique, l'éprouvent et brouillent les pistes du fonctionnel vers l'imaginaire. Ils inventent des tableaux composés d’objets vibrants et connectés. TAKAMASHI est un personnage témoin énigmatique dans la pièce, présent ou fantomatique. Entre humain et machine, il s’incarne et se pare d'attributs pour accroitre sa valeur.

La compagnie Anqa, créée en 2005 à Evry, est fondée sur la volonté de s’émanciper de la norme du corps idéal et de proposer d'autres esthétiques issues d’un travail de recherche et de créations avec une pluralité de danseurs, de tous âges, en situation ou non de handicap.



_SG20659.jpg

ATELIER DANSE POUR TOUS

Dimanche 17 avril 10h dojo de la MJC, entrée libre

Venez vous initier à la pratique de la danse contact improvisation* avec les danseurs autrement valides de l’association Go Emilie and Co...

Venez en famille dans une ambiance conviviale.


Le Contact improvisation est une danse ludique d’habiletés partagées, démocratique et sans vocabulaire préétabli et elle est fondée sur le touché et l’empathie physique. Les corps se prolongent dans la danse…


*Née de la danse contemporaine et des arts martiaux, le Contact Improvisation est fondée sur le contact physique entre deux personnes ou plus. Le contact se module de l’effleurement à la pression, de l’appui au porté, jusqu’à l’échange de poids. La confiance mutuelle et la conscience corporelle s’affinent dans la pratique.

Elle induit une écoute physique du partenaire. Le mouvement n’est pas initié par l’un ou l’autre des danseurs mais bien par le duo formé.

Une technique, centrée sur le partage des poids des partenaires, sur l’énergie de cette masse qui se donne et se retire, sur le mouvement et la prise de l’espace créés par ces approches multiformes, la Danse Contact est essentiellement une pratique collective, même si le rapport au sol et à la pesanteur reste le premier partenaire du danseur en Contact.


Vous pouvez aussi nous rejoindre certains dimanches matins à la MJC Théâtre des 3 vallées de Palaiseau de 10h30 à 12h30 selon un calendrier (nous contacter).

Photo Concert 3.JPG

CONCERT PERCUJAM

Vendredi 15 avril 20h, Espace Salvador Allende, 12€

PERCUJAM est un groupe atypique de 15 musiciens, composé de jeunes adultes autistes et de leurs éducateurs.
Leur différence n’est pas là où on l’attend ; leur originalité, c’est leurs créations, leur talent et cette envie de partage qu’ils communiquent à tous ceux qu’ils rencontrent.

Depuis quelques années, ils vivent leur vie d’artistes et sillonnent les routes de France ; ils font les 1ères parties des plus Grands : Tryo au Zénith de Nantes, mais aussi M et Sansévérino au parc de la Villette, Calogero...


86457887_201261694360135_684701152727112

TABLE RONDE

Dimanche 17 avril 14h MJC de Palaiseau

"Pratique artistique et handicap"

L'accessibilité aux pratiques et à la création artistique est aujourd'hui un enjeu partagé, pour les politiques sociales et culturelles, quinze ans après la loi de 2005 « Égalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées » qui reconnait l’accès aux loisirs et à la culture comme faisant partie des besoins essentiels à l’existence pour les personnes handicapées.

A travers ce festival, nous souhaitons permettre aux participants de se rencontrer, d’échanger au travers de spectacles, et de pratiques artistiques.

La table ronde s’articulera autour du thème « Pratiques artistiques et Handicap » et sera un moment d’échanges entre professionnels de la culture (centre national de la danse...), artistes (acteurs, danseurs), associations et professionnels du champs médico-social (IME, ESAT) sur les enjeux de l’accessibilité à l'offre culturelle.

Ils nous feront partager des expériences qui décalent et changent les regards.

Nous verrons comment concevoir des projets et mettre en œuvre des partenariats entre structures médicosociales, artistes ou établissements culturels. Comment pour réussir, les projets ne peuvent pas s’arrêter à la simple altérité mais être la traduction d’une « vérité collégiale » et d’un « rêve partagé ».